PREBAT 2   PREBAT 2
Accueil > Le Prebat 2 > Objectifs du programme

Objectifs du programme

Deux objectifs :
réhabilitation du parc existant
préfiguration des bâtiments neufs de demain

Le programme de travail proposé pour le PREBAT2 est issu des travaux du PREBAT1 et poursuit les deux objectifs suivants :

La réhabilitation du parc au meilleur niveau de performance énergétique

Le premier objectif affiché pour le PREBAT2 s’adresse, au regard de son importance relative, aux bâtiments existants. En effet, le taux de renouvellement des bâtiments anciens par des bâtiments neufs est inférieur à 1% par an. Ce faible taux, conduira les bâtiments construits avant les réglementations thermiques (1975), à constituer entre 60 à 75 % du parc de 2050. L’objectif de recherche et d’expérimentation poursuivi par le PREBAT2 est de contribuer à la réussite des objectifs fixés par le Grenelle Environnement, notamment de réduire la consommation d’énergie des bâtiments existants de 38% d’ici 2020.

Le développement de techniques et de modes de mise en œuvre spécifiques aux différentes typologies de bâtiments existants sera une condition nécessaire. Les actions de R&D à mettre en œuvre devront concourir à ce développement, avec un accent mis sur la recherche de solutions dédiées, qu’elles soient techniques, économiques ou organisationnelles.

Pour le court terme, le PREBAT2 étudiera notamment les conditions de la diffusion à grande échelle des technologies existantes. Il proposera, pour le moyen terme, des contributions visant à créer les conditions techniques, économiques et sociales de la rénovation des bâtiments, avec une performance énergétique aussi proche que possible de celle des bâtiments neufs.

La préfiguration des bâtiments neufs de demain

L’objectif immédiat de recherche et de développement est d’engager des travaux débouchant sur des avancées importantes, voire des ruptures dans le domaine technologique, afin de faciliter la construction de bâtiments, de tous types, à énergie positive [1].

L’effort de recherche à réaliser est très important. Il devra porter notamment sur l’intégration à grande échelle des énergies renouvelables ; les techniques et méthodes mises au point dans ce cadre devront pouvoir être transférées sur une part significative du parc existant à réhabiliter.

Dans le champ de l’expérimentation, l’objectif est de réaliser des bâtiments démonstrateurs, modèles reproductibles, disséminés sur le territoire, présentant des ensembles de solutions architecturales, techniques et financières très performantes visant, là encore, les bâtiments à énergie positive.


Notes

[1Un bâtiment est à énergie positive s’il consomme peu d’énergie et si l’énergie produite sur le site, grâce aux énergies renouvelables, est supérieure, tous usages confondus, à celle consommée dans l’année. Il doit en outre 1- permettre, par sa qualité architecturale, une intégration harmonieuse dans la ville, 2- nécessiter peu d’énergie pour sa construction, 3- générer, par sa localisation, peu de consommation d’énergie pour le transport de leurs usagers.

                                        
| ContactMentions légales | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |